Zoom sur le ski de randonnée

Posté par le Sep 28, 2017 dans conseils, équipement | 0 commentaires

Depuis quelques années, le ski de randonnée a le vent en poupe et rencontre un franc succès avec un nombre croissant d’adeptes. Cette pratique vous permettra de sortir des sentiers battus afin d’apprécier la nature et les magnifiques paysages que la montagne a à offrir, tout en profitant de la bonne neige fraîche à la descente. Gare toutefois aux excès de confiance : aussi grisant et plaisant que soit le ski de randonnée, il comporte également un certain nombre de risques à prendre en considération. Explications.

Ski de randonnée : définition

ski-randonnée-montagne

Le ski de randonnée, mais qu’est-ce que c’est ? Il s’agit tout simplement d’une randonnée, skis aux pieds ! Le skieur de randonnée parcourt ainsi les mêmes itinéraires que le randonneur pédestre ou que l’alpiniste parcourt l’été, mais en hiver. Il évolue en pleine montagne, à l’écart des stations de ski, et donc forcément hors piste.

Cette activité s’avère donc particulièrement sportive et nécessite globalement une bonne condition physique et une bonne connaissance de la montagne.

Le matériel de ski de randonnée

ski-randonnée-adret

Skis de randonnée Adret XL – en vente sur www.zagskis.com

L’équipement requis pour le ski de randonnée est bien évidemment différent de celui pour le ski alpin :

  • les skis sont spécialement conçus pour cette activité et sont particulièrement légers, de manière à faciliter l’ascension ;
  • les fixations sont également bien spécifiques puisqu’elles permettent au randonneur de libérer ses talons à la montée et d’avoir les pieds entièrement fixés à la descente ;
  • les chaussures sont plus légères qu’en ski alpin afin de pouvoir effectuer les mouvements plus aisément.

D’autres éléments sont également essentiels à la pratique du ski de randonnée :

  • les peaux : éléments indispensables, elles évitent au randonneur de glisser et donc de redescendre durant la montée ;
  • les bâtons télescopiques, etc.

Côté vêtements, il est recommandé d’opter pour des sous-vêtements techniques afin de permettre l’évacuation de la transpiration, tout en gardant le corps bien au chaud. Une seconde couche, constituée d’une polaire pour l’apport de chaleur, puis d’une doudoune ou d’une veste dite imper-respirante termineront la tenue du parfait skieur de randonnée.

La sécurité en ski de randonnée

Que l’on décide de pratiquer du ski de randonnée ou du ski freerando (moins de montée et plus de descente), on ne badine pas avec la sécurité ! Il est donc absolument indispensable de partir équipé :

  • d’un DVA (détecteur de victimes d’avalanches) ;
  • d’une pelle ;
  • d’une sonde.

Attention, tout skieur hors piste doit savoir s’en servir et pour cela, s’être entraîné. Pour information, des formations existent, notamment dans les clubs alpins français.

Pour débuter, il paraît indispensable de faire appel à un guide de montagne ou à un moniteur. De même, il est impératif de se renseigner au préalable sur les conditions météo et les risques d’avalanches avant de partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *