Se préparer pour un trail en nature

Posté par le Juil 23, 2018 dans conseils | 0 commentaires

Le trail fait de plus en plus d’adeptes en France et aujourd’hui de très nombreuses courses sont organisées toute l’année. Activité très intense, le trail nécessite une bonne préparation et un entrainement performant pour atteindre ses objectifs.

S’équiper correctement

Un homme qui s'échauffe avant de courir

S’il est possible de débuter le trail avec peu de matériel, une fois un certain niveau atteint il faudra prévoir quelques investissements.

Pour la tenue, bien souvent un pantalon de course respirant et un tee-shirt léger suffiront. En cas de pluie prévoir une veste de course coupe-vent et imperméable. Fuyez les vestes de types K-Way qui ne sont pas adaptées pour le sport et retiennent toute votre sueur.

Il existe des chaussures spécifiques pour le trail qui peuvent s’adapter à divers profils de course. Il faudra choisir l’amorti de la chaussure et la taille du drop selon vos habitudes. Ce qui est par contre incontournable c’est la solidité de la chaussure et les protections contre les pierres. Autre point clé : la semelle. Elle doit être très découpée et adhérente pour éviter de vous retrouver dans un hélicoptère avec un collier cervical autour du cou après 1h de course.

Enfin, un sac à dos ou une ceinture de trail viendra compléter votre équipement. Ce petit bagage vous permettra d’emporter de l’eau, un en-cas, et votre téléphone. Et pour les trail nocturnes, une bonne lampe frontale.

Connaitre le terrain

Un homme de dos face à un paysage de montagne en Slovénie

Lorsque l’on prépare une course la première étape est de « sentir » le type de terrain. Montagne, plaine, forêt, route : en trail tout est possible. Pensez à étudier avec attention le plan de la course et si possible à vous entrainer sur ce tracé. Si ce n’est pas possible, vous pouvez chercher près de chez vous une typologie de terrain semblable.

Reconnaitre le terrain en amont est un bon moyen d’éviter les accidents. Repérez les points de ravitaillement, les passages les plus difficiles, les emplacements des défibrillateurs automatiques, les routes dangereuses, etc.

S’entrainer régulièrement

Deux personnes en plein trail running

Comme le trail se pratique sur des types de terrain très divers il est dur de programmer un entrainement type. Voici néanmoins quelques conseils :

  • Commencez par un entrainement général au moins 8 semaines avant la course : course sur terrain plat ou vallonné, VTT en montée, travail sur l’endurance, etc.
  • Ensuite, augmentez progressivement les distance et durée de vos entrainements de semaine. Vous devez petit à petit atteindre le kilométrage de votre course. Entrainez-vous en nature et sur terrain réel.
  • Les deux dernières semaines avant la course vous êtes en repos. Plus d’efforts intenses afin d’arriver frais et dispos le jour J. Gardez 3-4 séances de footing en nature ou sur plat par semaine et rongez votre frein.

Et vous, quels sont vos rituels pour la préparation d’un trail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *