équipement

Quels snacks emporter avec soi en randonnée ?

Posté par le Oct 26, 2016 dans équipement | 0 commentaires

rando

Vous avez profité d’un code promo vacances pour vous offrir une escapade ? Cela ne veut pas dire que vous êtes bloqué(e) au village vacances pendant toute la durée de votre séjour ! Vous pouvez par exemple explorer les environs au cours d’une randonnée d’un ou deux jours. Attention toutefois à emporter les bons aliments dans votre sac à dos : voici nos conseils pour les novices.

Les différents types d’aliments pour la randonnée

Votre village vacances avec piscine

vous propose une activité randonnée ? Surtout, ne partez pas sans eau ni nourriture. Des produits ont été spécialement conçus pour une alimentation facile sur les sentiers, en particulier les plats lyophilisés (potages, soupes). Il s’agit d’aliments dont on a extrait 95% de l’eau et qui sont vendus sous forme de sachets de poudre qu’il faut réhydrater avec de l’eau. Peu encombrants, les plats lyophilisés nécessitent cependant l’apport d’eau bouillante (et donc l’utilisation d’un réchaud), mais quel plaisir de boire un potage chaud après une journée de marche !

Les encas durant une randonnée

Indispensables durant une randonnée, les encas sont des aliments faciles à transporter et riches en nutriments : glucides, lipides, magnésium… Ils doivent vous redonner de l’énergie en cas de coup de fatigue. Emportez tout d’abord des barres de céréales, des oléagineux (noisettes, amandes, noix), des fruits secs, de la pâte d’amande, des biscuits, que vous pouvez picorer régulièrement durant la marche. Pensez aussi au chocolat, riche en magnésium, qui aide à combattre les crampes. Les fruits frais sont également riches en énergie bien qu’ils soient plus lourds et fragiles.

Attention aux carences en sodium

Pour les randonnées par forte chaleur, vous devez penser à compenser le sodium perdu pendant l’effort. En effet, le sodium est un sel minéral nécessaire à l’organisme, mais il est évacué lors de la transpiration. Certaines eaux riches en sodium peuvent combler les carences, ainsi que quelques aliments comme les cacahuètes ou les crackers salés, à condition de ne pas en abuser. En effet, vous pouvez vous déshydrater si vous consommez trop d’aliments salés.

Lire Plus

Comment s’habiller pour une randonnée ?

Posté par le Août 28, 2016 dans équipement | 0 commentaires

randonnée

Quand on part en randonnée, il est indispensable d’avoir la tenue appropriée pour éviter les coups de froid et les excès de chaleur. Avec un minimum de vêtements, on peut parcourir sans encombre des dizaines de kilomètres. Petit guide vestimentaire pour randonneur !

Des sous-vêtements adaptés

Si vous pensez au boxer homme ou à la culotte en coton, vous faites fausse route. Les sous-vêtements du randonneur constituent en réalité la première couche de vêtements, celle en contact avec la peau. C’est la plus importante. C’est celle qui se doit d’évacuer la transpiration afin de vous préserver de toute sensation désagréable d’humidité. Pour cela, choisissez des sous-vêtements techniques et respirants, en fibre synthétique. Surtout pas de coton qui retient l’humidité et sèche très lentement !

Une veste isolante

Au-dessus de cette première couche respirante, il vous faudra enfiler un vêtement aux vertus isolantes, afin de vous aider à conserver la chaleur de votre corps et à maintenir une température constante. La polaire reste le compromis idéal, car elle reste efficace même mouillée et sèche rapidement, comparée à une doudoune. Évidemment, par grand froid, vous pourrez glisser sous votre polaire un pull Tommy Hilfiger homme ou un sweat Pull&Bear femme.

Par temps difficiles et à l’arrêt

Si les conditions météorologiques ne sont pas clémentes (grand froid, pluie, vent fort…), enfilez sur votre polaire une veste de protection qui vous protègera de l’humidité et du vent tout en laissant votre corps respirer. Le Gore-Tex est l’une des seules matières capables de combiner toutes ces qualités à la fois, il demeure donc indispensable, si vous êtes un randonneur averti. Son coût étant élevé, n’hésitez pas à profiter des soldes homme et femme pour bénéficier de réductions intéressantes. Et lorsque l’effort est important, retirez-la pour éviter d’avoir trop chaud ; vous la remettrez sur le dos à l’arrêt.

Enregistrer

Lire Plus

Randos d’automne : optez pour la bonne tenue

Posté par le Juil 14, 2016 dans équipement | 0 commentaires

Adepte des randonnées estivales, vous avez prévu de prolonger le plaisir en septembre, octobre ou novembre ? Dans ce cas, pensez à adapter votre tenue pour ne pas avoir froid, tout en laissant s’évacuer la transpiration. Sous-vêtements, couche intermédiaire, vêtement imperméable, coupe-vent… Adressez-vous aux spécialistes des sous-vêtements de sport.

rando

Le choix des sous-vêtements

Les sous-vêtements pour homme, en contact avec votre peau, constituent une première couche. Ils ont un rôle essentiel lors des activités sportives et plus particulièrement en randonnée. La caractéristique la plus importante des sous-vêtements est d’être respirante, c’est-à-dire d’évacuer la transpiration pour que votre peau soit au sec et éviter d’avoir froid. Il n’y a rien de plus désagréable que de randonner en ayant la sensation d’être trempé ! Pour vos randonnées d’automne, optez pour des sous-vêtements techniques en fibre synthétique, mais surtout évitez le coton qui reste humide au contact du corps. Vous trouverez des sous-vêtements respirants dans les magasins de sport et les spécialistes de sous-vêtements : slips pour homme, boxers pour homme, etc tous les modèles sont aujourd’hui disponibles.

Une couche intermédiaire pour avoir chaud

Le temps peut être instable lors d’une randonnée automnale. Il faut surtout éviter d’avoir froid. Par-dessus vos sous-vêtements, vous devez utiliser des vêtements isolants pour conserver la chaleur de votre corps. Les vêtements en fibre synthétique comme la polaire sont les plus adaptés : ils sont légers et permettent d’évacuer l’humidité tout en séchant rapidement. L’autre avantage de la fibre polaire est de garder le corps au chaud même lorsqu’elle est humide. Optez de préférence pour un vêtement traité coupe-vent.

Se protéger contre les intempéries

En automne, certaines journées peuvent être fraîches, mais ensoleillées et sans vent. Dans ce cas, il n’est pas utile de porter une troisième couche. Mais lorsqu’il pleut ou qu’il y a du vent, il vous faut un vêtement adapté. Tout l’enjeu consiste à avoir un vêtement coupe-vent et imperméable tout en évacuant la transpiration. Certains textiles comme le Gore-Tex sont spécialement adaptés. Vous trouverez aussi des vêtements qui allient une couche imperméable et respirante à une couche isolante. Vous pourrez ainsi les porter par-dessus vos sous-vêtements.

Enregistrer

Lire Plus

Choisir sa tente

Posté par le Jan 17, 2014 dans équipement | 0 commentaires

Comment choisir votre tente ?

Voici des conseils pour bien choisir votre tente  :

Camping grand dôme

Ces tentes possèdent un « séjour, » dans lequel on peut se tenir debout et installer une table et des chaises. Elles restent faciles et rapides à monter.

Voici les questions que vous devez vous poser pour vous déterminer dans votre choix de tente.

  • Taille des chambres : grand confort si vous disposez de 70 cm de large par personne !
  • Taille du séjour : pouvez-vous y tenir totalement debout ? Y installer une table et des chaises ? Rapidité de montage : c’est un critère important si vous devez changer souvent d’endroit.

Camping petit dôme

Plus petites, équipées d’une chambre, elles sont rapides à monter et à démonter, et faciles à transporter.

Voici les questions que vous devez vous poser pour vous déterminer dans votre choix de tente.

  • Taille des chambres : grand confort si vous disposez de 70 cm de large par personne !
  • Besoin d’une abside : oui, si vous souhaitez plus d’espace de rangement ou laisser la porte ouverte la nuit, même s’il pleut.
  • Rapidité de montage : les plus faciles à monter sont les tentes sans abside.

Randonnée

Ce sont les mêmes « petites » tentes que les tentes de camping petit dôme, mais plus légères et plus résistantes (au vent et au gel en particulier).
Elles sont particulièrement destinées au transport sur le sac à dos.

Voici les questions que vous devez vous poser pour vous déterminer dans votre choix de tente.

  • Le poids : si vous devez porter votre tente longtemps, privilégiez une tente légère, pesant moins de 1,5 kg par personne.
  • La taille de la chambre : grand confort si vous disposez de 70 à 80 cm de largeur par personne, avec de la hauteur, mais attention : les tentes très légères se limitent souvent à 50/60 cm par personne. Pouvez-vous y ranger vos sacs à dos ? Vérifiez que l’habitabilité permet d’entreposer un gros sac à dos par personne, soit dans la chambre, soit dans l’abside.
  • Solidité et résistance au gel : choisissez une tente possédant des composants solides et résistants au gel.

Alpinisme

Destinées aux campements d’altitude dans des conditions météo difficiles, ces tentes sont conçues pour résister aux vents forts, au gel et aux chutes de neige.

Voici les questions que vous devez vous poser pour vous déterminer dans votre choix de tente.

  • La forme : les tentes de forme géodésique offrent une grande stabilité ; les tunnels sont plus rapides à monter mais nécessitent un haubanage très méticuleux.
  • Abside, double entrée : vérifiez que vous pouvez y entreposer votre matériel. Les doubles entrées permettent de renforcer la ventilation de la tente, afin de limiter la condensation.
  • Fiabilité du double toit : les tissus Ripstop® limitent la propagation des accrocs.
  • Toiles à pourrir (bavettes de bas de double toit) : elles augmentent la thermicité quand on les recouvre de neige, mais augmentent aussi la condensation, en limitant la circulation de l’air.

Tente de randonnée légère, tente rando montagne

Lire Plus

Choisir son sac de couchage

Posté par le Fév 19, 2012 dans équipement | 0 commentaires

Comment choisir votre sac de couchage ?

Pas facile de choisir, étant donnée la très large gamme de sacs de couchage.

Entre l’usage auquel vous destinez votre équipement et le type de sac que vous souhaitez, posez-vous d’abord ces deux questions :

  • A quelle température allez-vous dormir ?
  • Allez-vous partir sac au dos ?

Camping :

Vous voulez être aussi à l’aise dans votre sac de couchage que dans votre lit ?

Vous désirez un sac qui peut se combiner avec un autre pour devenir un deux-places spacieux ?

Vous voulez un sac qui s’ouvre totalement pour servir de couette à l’occasion ?

Vous n’êtes pas gêné par le volume et le poids ?

Alors, choisissez un sac camping dit « carré ».

Randonnée

Aux désagréables courants d’air, vous préférez les nids douillets, quitte à être un peu plus à l’étroit.

Vous allez porter le sac de couchage dans votre sac à dos. Il vous faut un sac de randonnée dit « sarcophage »

Quelle température ? Repérez-vous grâce aux « températures de confort » indiquées sur les étiquettes ou les argumentaires produit.

Quel poids ? Critère important si vous devez le porter longtemps

Alpinisme

Vous êtes prêt à affronter les grands froids ?

Vous recherchez un sac offrant le meilleur rapport poids/chaleur pour pouvoir l’utiliser dans des conditions climatiques très sévères (-1 à -25° C) ? Choisissez alors un sac classé « alpinisme ».

A quelle température allez-vous l’utiliser ? Repérez-vous grâce aux « températures de confort » indiquées sur les étiquettes ou les argumentaires produit.

Quel poids ? C’est un critère important si vous devez le porter longtemps.

Duvet ou synthétique ? A température égale, le duvet est plus léger et plus compressible que le synthétique, mais d’un entretien plus délicat.

Sac de couchage alpinisme, sac de couchage randonnée

Lire Plus